Caractéristiques du jardin

I

 
Paysage
Le jardin se situe en plein coeur des champs eurois où se cultivent le blé, les betteraves, le colza et le lin. A 10 mn du chateau Gaillard des Andelys, 20 mn de vernon et 35 mn de Giverny.
Aucun. Nous ne pouvons nous permettre d'arroser les végétaux. Seuls la gunnère qui est plantée en pleine terre et les pots reçoivent un arrosage régulier.
Les végétaux ont été choisis pour s'adapter aux conditions.
Arrosage.
IMG_7379.JPG
Le dessin du jardin a suivi l'exposition du soleil. La grande allée de vivace est orientée nord-sud alors que l'allée d'agapanthes et de miscanthus est orientée est-ouest.
Conditions climatiques
 

Réserves d'eau
En hiver l'eau est récupérée et stockée dans des bouteilles pour arroser les semis de printemps.
Les été sont souvent secs mais l'humidité est présente en profondeur. L'herbe reste souvent verte ; même pendant l'été 2019, l'herbe est restée pimpante.

Les automnes et les hivers sont pluvieux.

Les températures en hiver ne sont pas trop froides (-10°C). Certains plantes comme la gunnère, les agapanthes persistantes et les fuschias sont protégés par de la paille achetée directement à la ferme à côté.

Le sol
C'est une bonne terre à blé. Elle est argileuse. En été, des fissures apparaissent. Depuis sa création en 2012, de la matière organique a été apportée (fumiers, tonte, paillis de ligneux).
La surface arable est devenue plus souple et plus riche.
Toutes les matières végétales du jardin sont recyclées. Le broyeur est l'outil clef : tout passe dedans ou presque. Le broyat retourne dans les massifs : il maintient l'humidité en été, enrichit le sol et héberge de nombreux êtres vivants. Le seul souci c'est qu'il offre un refuge aux campagnols qui peuvent causer de larges dégâts comme le creusement de galeries et la destruction de racines de plantes comme les campanules.
Structure du jardin et structures pour le jardin 
La première partie du jardin  comporte de nombreux arbustes, dont des buis et des lauriers-tins taillés en boule ou en cube. La deuxième partie a été dessinée un peu comme un labyrinthe selon la volonté des enfants. 
Elle associe un parcours dans un petit sous-bois, à une promenade le long de plate-bandes régulières et de massifs de plein soleil. Des bancs et des chaises jalonnent la promenade. L'objectif était de pouvoir se perdre dans le jardin. 
Les ferronneries :
Elles sont très présentes dans le jardin sous la forme d'arches, de tuteurs ouvragés pour les glycine, ou d'objets de décoration.
Créations à base de mousses des bois
Des boules de mousse ont été conçues pour garnir une coupe au fond du jardin. D'autres boules de mousse ont été traitées comme des kokédamas : des sedum ou des sempervivum y ont été plantés.
Histoire des jardins 
La première partie du jardin  qui correspond aux extérieurs de l'ancienne école a été aménagée en premier. Acheté en 2005, ces jardins faisaient la part belle au gazon. Coté rue, il y avait un immense cyprès et une haie de Tuyas. Coté cours intérieure, Il n'y avait qu'un immense  et magnifique saule pleureur. La haie de Tuyas a été arrachée et remplacée par une haie de bambous non traçants et d'osmanthe Burkwoondii. Le cyprès a laissé sa place à un bel érable à trois fleurs (Acer triflorum).
Puis nous avons planté massivement de nombreux arbustes dont des osmanthes, des lauriers-tins et des buis. Ce n'est qu'en 2012, que l'aménagement de la deuxième partie du jardin a été opérée. C'était une pature pour chevaux. Il n'y avait rien. La première activité a été de définir le dessin à la tondeuse. Petit à petit les plantations se sont succédées.